Ce qu’Internet te cache


Je m’excuse, j’ai un peu prolongé mes vacances et je ne t’ai pas donné de nouvelles pendant deux semaines, mais j’avais vraiment besoin de me recharger 😉 C’est donc reparti de plus belle, et je vais faire de mon mieux pour tenir le rythme ! Cette semaine je voulais aborder avec toi le livre The Filter Bubble de Eli Pariser, un livre très intéressant sur notre société et l’impact d’Internet dessus.

  • Ton moteur de recherche est biaisé : la majorité d’entre nous pense que les moteurs de recherches sont neutres, mais avec le temps et les algorithmes ils sont devenus de plus en plus orientés de façon à partager notre vision du monde et nos opinions. Ils nous enferment peu à peu dans des univers parallèles mais bien séparés.
  • La démocratie est donc mise en danger : car elle demande d’être capable de voir, d’entendre et d’écouter le point de vue d’autrui. Au lieu de cela nous sommes de plus en plus enfermés dans nos bulles, et les rares fois où nous faisons face à une opinion autre, nous réagissons avec agressivité.
  • La personnalisation tue peu à peu Internet : là où il était un formidable outil d’échange d’idées, il est devenu peu à peu un ensemble de petits royaumes, isolé par d’immenses murailles. Mais la personnalisation est un piège, elle diminue tes chances d’apprendre. La créativité naît de la collision d’idées provenant de disciplines, de milieux, de cultures différentes. Peu à peu des algorithmes veulent nous aider à décider quoi faire de nos vies, basé sur des données de plus en plus importantes, nous isolant de plus en plus avec des gens identiques.
  • La majorité n’a pas toujours raison : loin de là, l’être humain réagissant à des impulsions primaires, elle favorise toujours le sensationnel au même titre que notre corps favorise le sucre. Peu à peu nous sombrons tous dans l’infobésité, ne consommant que les ragots, la violence, le vulgaire, … Des contenus qui au final ne t’apportent rien, ni à toi ni à la société. Souvent les informations les plus importantes sont aussi celles qui demandent un effort intellectuel.
  • Force toi à regarder de l’autre côté : consommer l’information qui va dans ton sens est facile mais lire quelque chose qui te force à envisager un autre point de vue est beaucoup plus compliqué. Mais pour cela il faut aussi sortir de l’esprit de notre époque qui se laisse souvent trop vite emporter par des jugements rapides. En consultant d’autres sources, tu brouilleras de plus les algorithmes 😉
  • Ton identité n’est pas fixée, tu as toujours l’occasion de te découvrir de nouvelles passions, de rencontrer de nouvelles personnes, … mais peu à peu les algorithmes tentent de nous limiter dans ce que nous pouvons être.

Comme je travaille dans le domaine du numérique, ces questions font partie intégrante de mon travail et c’est une lutte de tous les jours que de trouver un équilibre entre les intérêts de l’utilisateur, du client mais aussi de la société. Car tout ne doit pas être forcément simplifié, et que parfois ce qui est bon pour le consommateur ne l’est pas forcément pour le citoyen.

Il y a beaucoup de choses que tu peux mettre en place pour protéger ta vie privée et brouiller un peu les pistes des algorithmes (tu peux trouver des idées ici).

J’avoue ne rien avoir personnellement contre la personnalisation, cependant je mets un point d’honneur à garder une vue sur des opinions divergentes : je ne filtre pas mon newsfeed Facebook, j’ai plusieurs listes Twitter de gens aux opinions totalement différentes des miennes, j’ai souscris à plusieurs subreddits des autres camps politiques etc.

Il y a plein de choses possible, mais c’est notre responsabilité à chacun que d’exploser ces bulles dans lesquelles on veut nous enfermer, alors vas y, fonce, éclate moi cette bulle !

On se revoit la semaine prochaine, d’ici là prends bien soin de toi et n’hésite pas à venir parler 🙏🏻 💌


Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *